Maus sur www.fnac.com

Maus sur www.fnac.com

d’Art Spiegelman (Flammarion 1986 et 1991 [date de création])

Art Spiegelman relate la vie de sa famille, à travers la biographie de son père Vladek. Vladek est juif, il a été déporté à Auschwitz et a survécu. Une bande dessinée dure et touchante, réaliste et terrible, sur l’holcauste et la vie des juifs dans les années 30-40.

Scénario 19/20

Maus présente, à travers les interviews que Spiegelman fait de son père sur la Shoah et sur les persécussions qu’il a vécu, un témoignage hallucinant : le combat que son père a mené pour survivre depuis l’invasion de la Pologne jusqu’à l’après guerre.

Le récit est en double narration : Spiegelman raconte ses interviews avec son père, son ressenti, et l’écriture de Maus, et Vladek témoigne à travers le pinceau de son fils. Cette biographie époustouflante a un but simple pour Spiegelman : transmettre en bande dessinée les choses telles que son père les lui à raconté. Cette figure phare de la bande dessinée underground américaine (comics autoproduits) des années 60-70 qu’est Spiegelman, nous propose ici une puissante réflexion sur les comportements (in)humains, et sur les difficultés de témoigner et de transcrire un témoignage sur la Shoah.

Maus sur http://parfumdelivres.niceboard.com

Maus sur http://parfumdelivres.niceboard.com

Graphisme : 17/20

Ce n’est pas que le graphisme soit élaboré, ou incroyablement travaillé. Bien des dessinateurs ont des illustrations plus impressionnantes de détails. C’est l’intelligence et la puissance des dessins en noir et blanc de Spiegelman que je salue ici. Il a su transposer dans une BD, une histoire à la réalité crue. Ses illustrations mettent en scènes des animaux anthropomorphes, des souries et des chats, essentiellement, je crois qu’il n’est pas nécessaire de préciser qui correspond à qui… Les animaux permettent à Spiegelman de traiter le sujet de déshumanisation, d’intolérance, d’individualisme, puis bien vite, de crimes, de carnages et de charniers avec un peu plus de facilité. Quand lui-même se représente en train de travailler sur Maus, son visage d’homme est couvert par un masque de souris…

Bilan : 18/20

Une bande dessinée en deux tomes, disponible en intégrale, très difficile à lire d’une traite de par sa densité tout d’abord, mais surtout de par le sujet traité. La mise en scène d’animaux n’enlève en rien l’atrocité des paroles, des comportements et des actes commis dans cette bande dessinée, bien au contraire, elle permet à Spiegelman d’aller au-delà de ce qu’accepterait de voir le lecteur. Pas à un moment, le lecteur n’oublie que c’est une biographie, et cela le pousse à imaginer, à réfléchir, et à s’impliquer dans cette histoire comme peu de bandes dessinées nous poussent à le faire.

Tomes :

Maus, tome 1 – Mon père saigne l’histoire
Maus, tome 2 – Et c’est là que mes ennuis ont commencé

Maus est à présent un « classique », il a gagné un prix Pulitzer spécial, en 1992. C’est une œuvre incontournable, à lire absolument si vous ne connaissez pas, peu de bandes dessinées ont autant fait parler d’elles.

Laisser un commentaire

Bienvenue !

Sur ce blog, nous vous proposons nos avis sur les bandes dessinées que nous avons lues et/ou achetées et nous postons sur la bande dessinée en général.

Créations en tout genre
Visitez le blog de ma chérie, il est plein d'objets sonores, et délires décoratifs !

Pour plus d'infos, allez sur Créations en tout genre
Contact
Nos collec' (BDovore)
Où acheter ces BD ?