Archive pour la catégorie ‘14 à 16/20 : Bien’

Les aventures de R. Crumb sur www.fnac.com

Les aventures de R. Crumb sur www.fnac.com

De R. Crumb (mai 2009)

Cela fait plus d’une semaine que je n’ai pas posté, alors je vais me rattraper avec une chronique sur le petit dernier de Robert Crumb, qui est une composé de planches dessinées entre 69 et aujourd’hui.

Si vous ne connaissez pas Crumb, mettez-vous-y, beaucoup le trouvent misogyne et pervers (ce qu’il ne nie pas) mais il reste cependant l’un des grands auteurs underground américain (aux côtés d’Art Spiegelmann, pour ne citer que lui).

Scénario : 14 /20

Oui, bien sûr, on l’a dit et redit, Crumb est pervers, Crumb n’est pas sympa avec les femmes, mais ses scénarios dévoilent ses (im)pulsions, ses désirs secrets.  Alors oui, on voit l’ace sexuel comme si on y était, exagéré à l’extrême, mais ce qui choque, c’est plus le malaise, le mal-être de l’auteur, plutôt que ce qu’il fait subir à tout ce (ou devrais-je dire toutes celles) qu’il touche avec sadisme. Dans chaque petit scénario, Crumb sort vainqueur, il est parvenu à ses fins, en général à la suite d’un bagarre. Ses adversaires sont des femmes plus baraquées que lui qui se dessine tout mince et bien loin des canons de la beauté masculine. Ses fins, c’est en général l’acte sexuel, ou en tout cas un orgasme de sa part, souvent obtenu de façon assez sauvage.

Vous l’aurez compris, Crumb dessine ce dont il rêve : la gloire, la domination par la force (et parfois même l’intelligence) et surtout les pratiques sexuelles les plus inhabituelles. On aime, ou pas, mais il est bien difficile d’être dans la demi-mesure…

Dessin : 17/20

Oublions quelques instant les femmes de Crumb, ou devrais-je dire les géantes de Crumb, avec leurs corps musclés et leurs formes exagérées, et intéressons nous au coup de crayon. Crumb à la manie des hachures.  Ses dessins en sont couverts, et ça donne à ses planches en noir et blanc une force étonnante. L’autre point impressionnant dans ses illustration, c’est le mouvement qui y est quasiment tout le temps présent, ça bouge de partout, et ça reflète vraiment le caractère trépident des aventures imaginées de Crumb. Bref, niveau dessin, c’est la classe…

Bilan : 16/20

Ben voilà, 16, parce que vraiment, même si on est choqué, on est accroché, même si ça dérage, on va au bout. 21€ ça reste cher, mais on y prend plaisir ! Quand on aime, on ne compte pas !!

Crumb nous prépare un autre morceau de choix pour octobre (si mes souvenirs sont bons). Certains d’entres vous ont certainement déjà sauté sur les extraits proposés par Télérama de sa genèse. Crumb, la Bible, pas possible ! Et si, et le pire/mieux (au choix) c’est qu’il laisse son style de pervers tourmenté de côté pour illustrer chaque passage et non les réinterpréter à la sauce Crumb.

Alors si le dessin de Crumb vous plait, mais pas son style, ça devrait vous intéresser. Le seul hic risque d’être le prix…

One of us sur www.fnac.com

One of us sur www.fnac.com

de David Sala (Soleil Productions, février 2009)

Aldis n’est pas un gamin comme les autres, il a une empathie démesurée, il partage ce que les gens ressentent. Il semble avoir aussi d’autres dons qui le rendent encore plus spécial… Mais du coup, Aldis est paumé, il est étudiant en psycho, sûrement pour essayer de mieux comprendre ce qu’il lui arrive. L’un de ses plus grands professeurs devient son thérapeute, car Aldis est bel et bien malade…

Scénario : 16/20

Un premier tome très accrocheur au niveau de l’histoire. Le lecteur est très rapidement mis sous pression par l’état psychologique du personnage, et par l’ambiance générale. La tension monte sans arrêt jusqu’à l’éclatement final, inévitable. Le mieux, c’est que ça ne semble être qu’un début, les tomes suivants risquent de tout déchirer…

Graphisme : 12/20

Un graphisme assez spécial, comme brisé, très saccadé. Tom dirait sûrement qu’il manque de fluidité, mais perso, je trouve que ce dessin très noir colle assez bien avec l’ambiance du scénario : la tension est palpable, le dessin est oppressant. Les personnages sont élégants, sveltes, fins dans leurs expressions, malgré le coup de crayon qui semble tout d’abord disgracieux. Une fois la surprise du style passé, on apprécie vraiment le travail du dessinateur.

Bilan : 14/20

Une bonne BD ou psychologie et étrange se croisent et se mélangent tout au long d’un scénario remarquable. A quand la suivante ?

Bienvenue !

Sur ce blog, nous vous proposons nos avis sur les bandes dessinées que nous avons lues et/ou achetées et nous postons sur la bande dessinée en général.

Créations en tout genre
Visitez le blog de ma chérie, il est plein d'objets sonores, et délires décoratifs !

Pour plus d'infos, allez sur Créations en tout genre
Contact
Nos collec' (BDovore)
Où acheter ces BD ?